Alentours de Bari. BAT (Barletta, Andria, Trani) : les bonnes adresses d’Anna

Bonjour les amis, bon lundi! La semaine dernière je vous ai parlé de mes bonnes adresses à Bari et, comme j’en avais beaucoup trop à vous partager sur toute la région, je vous ai promis un deuxième round centré sur le département de BAT – Barletta, Andria, Trani, l’un de mes préféré. Trani, d’ailleurs, c’est la ville des Pouilles que j’aime le plus et comme je suis sûre que vous aussi vous tomberez sous les charmes de son centre historique, de ses petites boutiques et de sa belle cathédrale de San Nicola Pellegrino située face à la mer Adriatique, vous voici votre petit article plein de bonnes adresses.

Mais arrêtons de causer… aujourd’hui on découvre ensemble mes bonnes adresses à Barletta, Andria et Trani.

  1. Pizzeria Bovio, Trani – Si vous avez été à Bari mais vous n’avez pas encore eu le temps de gouter les célèbres panzerotti pugliesi, c’est par ici qu’il faut passer. Cette pizzeria propose (à mon avis) les meilleurs panzerotti et pizzas de la région et si vous aimez ce genre de chose, il faut absolument que vous arrêtiez ici au moins une fois.

  1. Bistrot 27 – Trani. Que de la cuisine familiale pour cette bonne adresse non loin du port. Ici, pas de carte, ni de poisson mais les mix d’antipasti (dont les beignets de fleurs de courgette, le capocollo, la mozzarella et la parmigiana) et les pâtes sont vraiment excellents. Bon rapport qualité prix dans une ambiance cosy et conviviale. Hors saison touristique, on est assuré de déjeuner entouré d’Italiens du coin dont le patron connait les goûts et les habitudes ! A voir.

  1. Caseificio Maldera – Trani. Si vous avez envie d’un petit apéro très simple où de faires des course pour ramener chez vous un peu de goût des Pouilles, le caseificio Maldera est ce qu’il vous faut. Cette épicerie (qui nous fourni pas mal de fromages) est une épicerie traditionnelle où l’on peut gouter de la bonne charcuterie, de la délicieuse mozzarella de leur fabrication et plein d’autres gourmandises.Lucia et Raffaele seront vous conseiller. C’est des amis. Embrassez-les pour moi !

  1. Umami – Andria. Dans cette splendide villa du XIXe siècle, le jeune chef Felice Sgarra, qui a réussi en seulement deux ans à remporter sa première étoile Michelin, propose à ses convives les saveurs simples des Pouilles dans un style résolument unique. Le menu dégustation est à 50 euros (65€ avec l’accord des vins), ce qui est très par rapport à l’expérience qui est offerte.

5. Antica Cucina 1982 – Barletta. En plein quartier historique de Barletta, ce petit restaurant à la fois simple, moderne et en même temps traditionnel, reflète bien la cuisine que l’on peut y déguster. Spécialisé dans la cuisson du poisson frais et des pâtes fraiche, le chef utilise uniquement des ingrédients de saison dans le respect de la tradition régionale. Les prix sont largement abordables pour le niveau de cuisine. A ne pas manquer!

  1. Antichi Sapori – Montegrosso. La cuisine de Antichi Sapori représente l’amour des traditions, le respect de la matière première, la saisonnalité et l’excellence des ingrédients. Pietro Zito, le propriétaire, ne se laisse pas tenter par les modes et est à la recherché continue des gout authentiques de son terroir. Un exemple ? Il visite tous les jours les meilleures fermes de la région à la recherche des meilleurs fromages et passé beaucoup de son temps dans les champs pour récolter des herbes sauvages souvent oubliées par la plupart des habitants.

Et pour dormir?

Hotel Borgobeltrani – Trani. Aujourd’hui j’ai envie de vous suggérer aussi un hébergement : il s’agit de l’Hôtel Borgobeltrani, ma deuxième maison. C’est un ancien bâtiment restauré avec goût et authenticité où l’on peut prendre son petit déjeuner sur une terrasse panoramique avec une vue à 360 dégrées sur la ville à couper le souffle. L’accueil de Gianluca et de son épouse vous feront sentir mieux qu’à la maison. https://www.borgobeltrani.it/

Bari et les bonnes adresses d’Anna (1ère partie)

Le moment est venu !

Pour la rubrique des bonnes adresses d’Anna c’est enfin au tour des Pouilles, ma région d’origine.

J’ai beaucoup attendu pour écrire cet article parce que faire un choix entre mes restaurants préférés est presque  impossibile pour moi. Toutefois, après l’article sur les produits typiques des Pouilles que j’ai écrit il y a quelques semaines, vos requêtes sont devenues de plus en plus fréquentes et me voici donc obligée de faire un choix. Bien évidemment, je n’y suis pas vraiment arrivée et aujourd’hui je vais me concentrer que sur Bari et ses alentours, même s’il y a des terroir particulier très proches de cette ville qui méritent une mention à part. Voici pourquoi j’ai décidé de diviser les bonnes adresses de Bari en trois parties: Bari et ses alentours, BAT (Barletta-Andria-Trani) et Vallée d’Itria. Mais commençons par le chef lieu de région…

Bari est une ville du sud de l’Italie qui surplombe la côte adriatique et qui a toujours été un point stratégique pour de nombreux échanges commerciaux avec l’Est. Sa cuisine se caractérise par un mélange de saveurs différentes bien mélangées et est considérée comme l’une des plus intéressantes d’Italie pour sa tradition millénaires et ses contaminations.

Entre la street food, les trattorias historiques, les restaurants alliant tradition et avant-garde et les banquets de pêcheurs où l’on célèbre la liturgie du poisson frais, explorer les délices du terroir est vraiment facile et manger pour moins que 30 euros est presque la règle. Êtes-vous prêt à vous faire séduire par la cuisine de Bari?

Voici ma personnelle liste des bonnes adresses. J’espère que ça vous plaise!

  1. Terranima – Bari, centre ville. De la cuisine authentique pugliese dans une cour d’antan reproduite avec la technique du trompe l’oeil. Pietro Conte, le propriétaire, est un poète, épicurien et amoureux de la terre et des produits qu’elle nous offre, qui attend tous les jours ses clients pour régaler leus papilles à quelque pas du célèbre Castello Normanno. LE resto à absolument ne pas rater!

  1. Piazza degli innamorato e Architello – Bari, vieille ville. Si vous êtes à Bari, un petit tour dans le centre historique vers midi est pratiquement obligé. A coté de la piazza degli innamorati, la petite place des amoureux,  et de l’Architello, vous pourrez vous offrir un apéro a base de Sgagliozze de l’octagénaire signora Maria, des beignet de polenta frite typiques de la ville, où observer et déguster la fabrication des orecchiette fait maison (avec les cime di rapa où le ragout) par la célèbre donna Francesca.

  1. Panificio Fiore – Bari, centre ville. En poursuivant sur le thème de la street food, un petit stop au Panificio Fiore, pour gouter la traditionnelle focaccia barese, s’impose à n’importe quelle heure. Haute, moelleuse et cuite au feu de bois, cette focaccia est le symbole du centre ville et de la gastronomie barese.

  1. Nderr a la lanz – Bari, port. Qui dit Pouilles, dit mer et qui dit Bari, dit poisson cru. Arrêtez-vous au cœur du port de la ville, au Molo S. Nicola, N’derr à la lanz. Là bas, tous les jours, des stands de fortune proposent du poisson frais, des coquillages et des fruits de mer qu’on peut acheter – déjà ouverts et découpés – pour 5 € la portion. La tradition veut qu’on les mange sur place – assis à une table improvisée – en les accompagnant avec de la bonne bière locale.

4b. Et si vous n’avez pas assez de courage ou d’anticorps pour y manger, ne vous inquiétez pas. À Polignano a Mare, à quelques minutes en voiture du port de Bari, le restaurant Pescaria offre du bon poisson cru bien travaillé et des sandwich au poisson frais à tomber par terre. L’un des meilleur restaurants de la région selon tous les critiques gastronomiques d’Italie.

  1. La uascezze – Bari, centre ville. Cette trattoria low-cost est l’une des plus suggestives de Bari. Des tables en bois éparpillées dans les ruelles de la vieille ville, une atmosphère festive et des produits du terroir très recherchés : de la ricotta forte, des saucisses d’âne, des duos de nodini de Bufala et focaccia barese et, bien sûr, du riso, patate e cozze, l’un des plats le plus chers aux habitants de Bari. Le tout pour moins de 25€. Pas mal, n’est-ce pas ?

  1. Polpetteria Apulian street food – Corato. Corato est la ville natale de mes grands parents où, dans le centre historique, le soir les hommes se promènent tranquillement et jouent aux cartes pendant que leurs femmes sont à la messe… Ici, mon restaurant préféré est La polpetteria Apuglia où, tout comme à la maison ( d’Anna), la spécialité ce sont les polpette sous toutes leurs formes.

  1. Grotta palazzese – Polignano a Mare. Célèbre pour son bord de mer et sa falaise, la ville Polignano a Mare est aussi connue pour ce merveilleux hotel/restaurant. Un lieu magique et enchanteur à la cuisine raffinée qui offre une terrasse à l’intérieur d’une grotte naturelle, considérée comme l’une des plus belles du monde. Si vous êtes du genre romantique, ce restaurant est exactement ce qu’il vous faut.

  1. Graecalis – Polignano a Mare. Né en 1900 de la passion de la famille Carone, le Graecalis est un restaurant au personnel tres attentionné, au cadre très agreeable et à la qualite remarquable. Un must si vous voulez manger frais, local et typique… Le point fort? Un buffet de présentation des coquillages et poisson exceptionnel.

  1. L’Antica Locanda – Noci. Je pourrais perdre des heures pour décanter les vertus de Pasquale Fatalino, propriétaire et chef de ce restaurant et protagoniste absolu de la gastronomie locale, mais je préfère vous parler de ses plats forts pour vous donner envie d’aller le visiter dans la merveilleuse ville de Noci : lampascioni frits au vin brulé, champignons cardoncelli gratins et cavatelli au tomates ceriss avec de l’oignon rouge d’acquaviva et de la purée de fèves. Comment resister?

  1. A cr’janz – Putignano. Les habitants de Bari le savent bien, cette trattoria située dans la ville du plus vieux carnaval d’Italie, représente l’apothéose de la cuisine des Pouilles. Tout est cuit dans au feu de bois et la plupart des produits sont des sentinelles Slowfood.

Ca a été dur mais j’y suis arrivée ! Il ne me reste que de vous souhaiter un bon voyage à Bari et un très bon appétit ! A la semaine prochaine avec la deuxième partie de ces bonnes adresses dans le département BAT (Barletta, Andria, Trani), la patrie de la Burrata.

Découvrez avec Anna la richesse œnologique d’Italie

Vous aimez le vin et ne pouvez pas résister à la tentation d’un bon verre de nectar des dieux ?

L’Italie c’est ce qu’il vous faut ! Si vous êtes déjà venus à La maison d’Anna et vous avez donné un coup d’œil aux dizaine de bouteilles de vin différente qui ornent sa salle, vous saurez certainement que la richesse œnologique italienne est presque similaire à celle de notre beau pays et que, avec 338 cépages différents à déguster et 21 régions viticoles, l’Italie est l’un des paradis des œnophiles du monde entier.

D’ailleurs, de nombreuses cantines proposent des expériences dégustation et des visites guidés des établissements et c’est exactement pour cela que le site internet www.lastminute.com, par exemple, vient tout juste de nommer l’Italie le meilleur pays viticole au monde.

Et ce n’est pas tout, car l’UNESCO a aussi classé au patrimoine mondial de l’humanité les régions viticoles du Prosecco et des Langhe, Roero, Monferrato. Sans compter que l’OMT, l’Organisation Mondiale du Tourisme des Nations Unies, vient aussi de choisir l’Italie en tant que pays hôte de la Global Conference on Wine Tourism 2021, l’une des conférence œnologiques les plus célèbres au monde.

Mais quels sont les vins qu’il faut absolument gouter lors d’un voyage en Italie ?

D’abord, il faut savoir que les vins italiens sont classés en quatre catégories de la plus simple à la plus restrictive : les vins « da tavola » (les vins sans appellation, ni dénomination), les vins IGT – Indicazione geografica tipica (c’est à dire les vins de Pays), les vins « Denominazione di origine controllata » ou « DOC » (l’équivalent de nos AOC) et les vins DOCG (qui répondent à des normes très strictes concernant l’origine des raisins et le respect d’une méthode de production spécifique). Les DOC et DOCG représentent moins de 20% de la production de vin du pays et ne sont pas forcément synonymes de qualité : le Sassicaia, par exemple, l’un des meilleurs vins d’Italie, est un IGT.

Pour vous aider à choisir les meilleurs vin selon la région italienne que vous visitez, voici donc qu’Anna a préparé pour vous une petite liste de secours à ramener en voyage avec vous.

ABRUZZES
Montepulciano d’Abruzzo (DOC, rouge)
Montepulciano d’Abruzzo Terre teramane (DOCG, rouge)
Trebbiano d’Abruzzo (DOC, blanc)

BASILICATE
Aglianico del Vulture (DOC, rouge)

CALABRE
Cirò (DOC, blanc, rouge, rosé)
Greco di Bianco (DOC, blanc)

CAMPANIE
Taurasi (DOCG, rouge)
Aglianico del Taburno (DOC, rouge)
Greco di Tufo (DOCG, blanc)
Asprino d’Aversa (DOC, blanc)
Lacrima Christi (DOC, blanc, rouge, rosé, pétillant)
Fiano d’Avellino (DOCG, blanc)
Solopaca (DOC, blanc, rouge)
Pallagrello (IGT, rouge, blanc)

ÉMILIE-ROMAGNE
Lambrusco (toutes les 7 étiquettes DOC, rouges pétillants)
Sangiovese di Romagna (DOC, rouge)
Albana di Romagna (DOCG, blanc)

FRIOUL-VÉNÉTIE-JULIENNE
Picolit (DOCG, blanc)
Ramandolo (DOCG, blanc doux)
Collio Malvasia (DOC, blanc)
Collio friuliano (DOC, blanc)
Refosco Venezia Giulia (IGT, rouge)
Refosco Colli orientali (DOC, rouge)
Schioppettino Colli Orientali (Doc, rouge pétillant)

LATIUM
Aprilia (DOC, blanc, rouge, rosé)
Aleatico di Gradoli (DOCG, rouge)
Frascati (DOC, blanc, rouge, sec ou doux)

LIGURIE
Golfo del tigullio (DOC, blanc, rouge, rosé, doux)
Rossese di Dolceacqua (DOC, rouge)
Colli di luni Vermentino (DOC, blanc)
Pollera Nera della Riviera di Levante (IGT, rouge)
Pigato di Salea di Albenga (IGT, blanc)

LOMBARDIE
Franciacorta (DOCG, blanc ou rosé)
Valtellina superiore Inferno ou Grumello (DOCG, rouge)
Barbera dell’Oltrepò Pavese (DOC, rouge)

MARCHES
Falerio dei Colli Ascolani (DOC, bianco)
Conero (DOCG, rouge)
Rosso Piceno et Rosso Piceno Superiore (DOC, rouges)

MOLISE
Biferno (DOC, rouge)

PIÉMONT
Barolo (DOCG, rouge)
Barbaresco (DOCG, rouge)
Brachetto d’Acqui (DOCG, rouge doux et pétillant)
Asti, spumante ou moscato (DOCG, blanc pétillant ou doux)
Barbera d’Asti ou Barbera de Monferrato (DOC, rouge)
Dolcetto (DOCG, rouge)
Nebbiolo d’Alba (DOC, rouge)

POUILLES
Primitivo di Manduria (DOC, rouge)
Salice Salentino (DOC, rouge)

SARDAIGNE
Vermentino di Gallura (DOCG, blanc)
Cannonau (DOC, rouge)

SICILE
Marsala (DOC, vin doux blanc et rouge)
Moscato o Passito di Pantelleria (DOC, vin doux blanc)
Nero d’Avola (DOC, rouge)
Cerasuolo di Vittoria (DOCG, rouge)

TOSCANE
Chianti e Chianti Classico (DOCG, rouge)
Vino Nobile di Montepulciano (DOCG, rouge)
Brunello di Montalcino (DOCG, rouge)
Vernaccia di San Gimignano (DOCG, blanc)
SuperTuscan : Sassicaia, Tignanello, Ornellaia (IGT, vins rouges)

TRENTIN-HAUT-ADIGE
Pinot grigio Collio Goriziano (DOC, blanc)
Valdadige Bianco (DOC, blanc)
Merlot trentino (DOC, rouge)
Gewurztraminer (DOC, blanc)

OMBRIE
Grechetto d’Assici (DOC, blanc)
Sagrantino di Montefalco (DOCG, rouge)

VAL D’AOSTE
Valle d’Aosta – Arnad Montjovet (DOC, rouge)
Valle d’Aosta – Blanc de Morgex et de la Salle (DOC, blanc)

VÉNÉTIE
Amarone della Valpolicella (DOC, rouge)
Bardolino superiore (DOCG rouge, rosé)
Soave superiore (DOCG, blanc)
Prosecco di Conegliano – Valdobbiadene (DOC, blanc pétillant sec ou doux)

Il n’y a rien d’autre à rajouter, si ce n’est que pour vous inviter bientôt à La maison d’Anna pour gouter ensemble un bon verre de vin italien ! Salute !

À la découverte de 13 produits typiques des Pouilles

Les Pouilles est la région d’origine d’Anna : une terre si riche en saveurs qui est devenue l’une des destinations gastronomiques les plus prisées par les touristes du monde entier. D’ailleur, qui sait résister à une bonne burrata bien fraîche ? Personne !

Voilà pourquoi aujourd’hui, Anna a donc décidé de vous présenter 13 des meilleurs et des plus célèbres produits gastronomiques des Pouilles et que, de temps en temps, vous avez la chance de déguster dans son restaurant.

Burrata

C’est le produit le plus demandé par les clients de La Maison d’Anna et l’un des plats typique d’Italie les plus connus à l’étranger. Si vous ne le saviez-pas, la burrata est un produit typique des Pouilles et en particulier du département BAT (Barletta, Andria et Trani) qui se compose d’un sac de fromage à pâte filée fourré de crème stracciatella. Aimé par tout le monde, ce fromage est victime de beaucoup de mauvaises imitations et pour cela la région des Pouilles a demandé une appellation géographique protégée.

Canestrato Pugliese

Le Canestrato pugliese ou Canestrato des Pouilles est un produit typique des départements de Foggia et de Bari. Il s’agit d’un fromage à pâte pressée non cuite, fabriqué à partir de lait entier d’une race spécifique de moutons appartenant à la famille des mérinos, et le seul sel qui peut être utilisé pour l’aromatiser est celui provenant des salins de la commune maritime de Margherita di Savoia. Depuis 1985, c’est un fromage italien AOP.

Muschiska

La muschiska est une viande séchée assaisonnée avec de l’ail et du piment, née en tant que collation des bergers pendant la transhumance. Le temps de séchage est d’environ de 20 jours et la matière première peut être du mouton, du veau ou de la chèvre. Typique de la zone du Gargano, en particulier des villes Rignano Garganico et Sannicandro, la Mushiska est consommée à la fois cuite et crue.

Capocollo de Martinafranca

Le célèbre capocollo de Martina Franca est une charcuterie typique des Pouilles élaborée à partir des muscles du cou des porcs élevés dans la région de la vallée d’Itria. Comme une saucisse, il se présente dans un intestin et est assaisonné selon les méthodes traditionnelles du saumurage, du marinage avec du vin et du fumage. Son goût est savoureux et délicat et on le mange au naturel coupé très fin.

Pain d’Altamura

C’est l’un des produits de boulangerie les plus célèbres des Pouilles et d’Italie, obtenu grâce à l’utilisation de farines de semoule et de blé dur cultivées dans le terroir de la Murgia et d’un levain traditionnel. Sa croûte croustillante, sa miette molle et sa saveur incomparable l’ont rendu célèbre et lui ont valu l’Appellation d’Origine protégé.

Fève de Zollino

La fève de Zollino est une variété typique de la province de Lecce dont les gousses ne contiennent pas plus de 5 pois. Célèbres pour être faciles à cuisiner, elles sont plus plates et plus grosses que les autres fèves. Généralement consommées sèches, elles se mangent aussi en velouté avec des chicorées ou en sauce pour les pâtes.

Puccia Salentina

La puccia est un pain de semoule doux et rond d’origine salentine qu’on trouve fréquemment aussi dans d’autres versions plus complexes qui comprennent également des morceaux de tomate, d’oignon et d’olives. Il se mange comme un sandwich, fourré avec les ingrédients les plus variés, et est généralement servi en deux parties.

Carosello

Le carosello est un fruit qui n’existe que dans le sud de l’Italie. Il est vert à la pulpe de couleurs variables selon les variétés et il a un gout qui ressemble beaucoup à celui du melon. On le mange en tant que fruit et aussi en tant que légume dans plein de recettes salés.

Huile d’olive

Les Pouilles sont la région italienne avec la plus grande production d’huile d’olive qui, dans cette région, est protégée par quatre AOP: la Terra d’Otranto, la Terra di Bari, la Colline di Brindisi et le Dauno.

Lampascioni

Les lampascioni sont des plantes herbacées appartenant à la même famille que l’asperge, connus aussi sous le nom d’oignon bleu. Ils ont une saveur très particulière: la note amère initiale décisive se transforme en un arrière-goût plus rond et plus délicat, tandis que l’odeur est douce et aromatique. En raison de la complexité de leur saveur, ils sont cuits de manière très simple: à la poêle, à l’omelette ou marinés au vinaigre.

Orecchiette

Les orecchiette sont le symbole des pâtes fraîches de la région. Elles sont nées dans la ville de Bari à une période située entre les XIIe et XIIIe siècles. La recette la plus typique les veut avec des feuilles de navet, le cime di rapa, mais on les trouve souvent servies avec des brocolis et d’autres légumes ou encore avec du ragoût de veau.

Ricotta forte

C’est une ricotta au goût intense et épicé produite avec le lactosérum de brebis et le lait de vache. Sa fabrication est différente des autres types de ricotta et nécessite 3-4 jours de rancidité et une période d’assaisonnement pouvant aller jusqu’à 5 mois. Elle a un goût fort et aromatique et se mange en sauce, dans des panzerotti frits ou tartiné sur du pain.

Taralli

Difficile de ne pas tomber sous les charmes de ces irrésistibles petits biscuits salés qui en Italie sont servis sur la table avec ou à la place du pain. Typiques du tout le sud de l’Italie, dans les Pouilles, les taralli sont crée à partir d’un mélange de farine de blé et fécule de pommes de terre pour être ensuite déclinés en plusieurs versions : fenouil, oignon, pizza ou huile d’olive.

Matera : les bonnes adresses d’Anna

Il y a deux semaines, on vous a parlé de Matera, la capitale européenne de la culture 2019 et l’une des villes les plus suggestives d’Italie. Beaucoup d’entre vous ne la connaissaient pas et en ont été fascinés et, comme nous espérons vous puissiez bientôt aller la visiter, nous avons décidé de partager avec vous les 10 bonnes adresses d’Anna pour essayer la bonne cuisine matérienne sous toutes ses facettes.

Êtes-vous prêts ? C’est parti !

I Baccanti

Dans le quartier le plus suggestif des Sassi, ce restaurant se situe dans une ancienne grotte. L’expérience gastronomique, tout en tenant compte des traditions locales, est moderne et intéressante: elle commence par un accueil agréable avec du pain de Matera accompagné d’huile d’olive locale et se poursuit avec un triomphe d’entrées et de plats faits maison tels que la célèbre morue au pesto de figues séchées et les côtelettes d’agneau aux pommes et à la chicorée.

Pâtisserie Schiuma 1946

La pâtisserie Schiuma 1946 est une adresse historique qui fonctionne depuis plus de soixante-dix ans. Elle propose des dizaines de friandises traditionnelles: beignets frits, cannoli feuilletés, biscuits secs et tette della monaca, des gros choux farcis à la crème en forme de sein. Un vrai régal !

Trattoria Lucana

Ce restaurant familial est l’endroit parfait par tous ceux qui aiment les saveurs fortes. Au menu vous trouverez aussi les fettuccine Mel Gibson, créées exprès pour l’acteur lorsqu’il tournait à Matera « La Passion du Christ »: ce sont des pâtes à la purées de fèves sèchées avec champignons cardoncelli, tomates cerises, oignons et une bonne dose d’huile d’olive.

Stano

Franco Stano est l’un des personnages les plus populaires de Matera : il accueille chaleureusement ses clients sur sa belle terrasse et sa cuisine typiquement Lucanienne généreuse et créative (La Lucanie est un terroir qui comprend la Basilicate, le sud de la Campanie et le nord de la Calabre). Ce n’est pas par hasard s’il a gagné le célèbre programme télé “Quattro ristoranti” du chef Alessandro Borghese.

L’Abbondanza lucana

Abondance : voici le mot clé ! Ce restaurant à la terrasse magique appartient à la famille Abbondanza qui, comme par hasard, a la tendance à vous faire goûter sans réserves (et à plusieurs reprises) toutes les spécialités de la région. Ne manquez pas l’apéritif de la maison!

Osteria Pico

Hébergé dans une grotte de tuf ( roche calcaire) et aménagé sur plusieurs niveaux, ce restaurant propose une cuisine à base de produits et de recettes locales. Quelques exemples ? Les cavatelli (les cousins des orecchiette qu’Anna vous propose régulièrement) aux champignons cardoncelli et saucisses, le ragout de sanglier cuit aux cèpes ou encore la ricotta sucrée à l’Alkermès avec des biscuits secs faits-maisons.
Le plus : une bonne cave à vins régionale.

Sapori dei sassi

Si vous êtes à Matera ne manquez surtout pas cette petite épicerie où l’on peut gouter et acheter toutes les spécialités les plus délicieuses de la région. C’est l’endroit parfait pour un petit apéritif avec un bon verre de vin Primitivo, du saucisson, des taralli au fenouil (que l’on vous sert à l’apéro chez Anna), fromage, peperoni cruschi et pain de Matera à l’huile d’olive.

Sottozero

Voici le lieu à ne pas manquer si vous êtes des amateurs des Panzerotti. Ces petits chaussons de pâtes à pizza farcies de sauce tomate et  de mozzarella sont frits, dorés et cuits à la perfection : tout simplement à tomber par terre.

Area 8

Area 8 est le lieu symbolique de la renaissance de Matera, un lieu de rencontre pour artistes, intellectuels et amoureux de la gastronomie Lucanienne revisitée dans un style pop. Agence de production et de marketing le jour et bistrot et théâtre la nuit, ce restaurant propose une longue liste de délicieux cocktails et une carte des tapas assez originale. La spécialité de la maison, l’assiette de tschips, en est un bon exemple : des feuilles croustillantes de pain Matera servies façon pintxos avec de la stracciatella, du pesto, un gaspacho Matérien et de la ricotta.

La Locandiera (Bernalda)

Ce restaurant est le seul qui ne se trouve pas dans la ville de Matera mais à Bernalda, le pays d’origine de Francis Ford Coppola, à 40 kilomètre de la capitale européenne de la culture. Eh bien, sachez que cette petite auberge gérée par les sœurs Maria et Clara Gallotta vaut vraiment le détour. Ici les plats  nous plongent dans la tradition et aussi revisités (si élaborés que se projettent aussi vers le futur.) A notre avis, c’est le meilleur restaurant de tout le département de Matera. Et si la cuisine ne vous suffit pas, essayez donc de jeter un œil à la cave : une excellente sélection des meilleurs vins de toute la région.

Alors, qu’est-ce que vous en pensez ?

Ciao, à la prochaine ville et aux prochaines bonnes adresses !

À la découverte de Matera, la capitale européenne de la culture 2019

Vous êtes encore indécis sur où aller en vacances en ce mois d’août ? Si vous aimez l’Italie et désirez découvrir un petit coin superbe à l’écart du tourisme de masse, allez à Matera, la capitale européenne de la culture 2019.

Troisième ville la plus ancienne au monde (après Jéricho et Alep), chef-lieu de la région Basilicate, Matera a été classée au patrimoine mondial de l’Unesco en 1993 et a inspiré de nombreux cinéastes par son atmosphère magique et la beauté de son architecture creusée dans la roche.

Cependant, elle a été méprisée par le pays et les Italiens jusqu’en 1950, quand le président du conseil des ministres Alcide de Gasperi, en la qualifiant la « honte de l’Italie », émana toute une série de lois pour faire face aux mauvaises conditions d’hygiène et la pauvreté de ses habitants pour faire de cette ville le symbole de la renaissance italienne d’après-guerre. Aujourd’hui, on y découvre une richesse culturelle sans égal, entre palais baroques, art contemporain et églises rupestres et la visiter signifie retracer le chemin que l’homme a parcouru de l’aube de son histoire jusqu’à nos jours : impossible ne pas tomber amoureux !

Perchée sur les flancs d’une gorge de calcaire, Matera se visite avant tout pour ses Sassi (littéralement : les rochers), un adorable labyrinthe de tuf où des habitations ont été creusées dans la roche depuis la Préhistoire e se sont, au fil des siècles, transformées en véritable ville.

Les Sassi de Matera, s’étalant des fois jusqu’à 10 niveaux et constituant un modèle d’exploitation des ressources naturelles unique au monde, constituent à eux seuls une raison de séjourner dans cette merveilleuse ville. Certains d’entre eux ont même été transformés en hôtels et plusieurs abritent aussi des musées et des ateliers d’artiste où l’on travaille encore à l’ancienne. Cela dit, parmi les sites à ne pas rater à Matera, il y a aussi la cathédrale de la ville, l’église rupestre de Santa Maria de Idris, la piazza San Pietro Caveoso, qui offre une vue imprenable sur la ville à la nuit tombée, le Musma, le seul musée de sculptures au monde niché dans une grotte, la Passeggiata, et pour finir, le belvédère Murgia Timone.

Cette année, à l’occasion de son élection en tant que capitale européenne de la culture, il est aussi possible d’assister à de nombreuses animations qui ont été organisées par la mairie jusqu’en 2020. Les initiatives se concentreront surtout sur cinq thèmes (Futur éloigné, Continuité et rupture, Utopies et Dystopies, Racines et parcours, Réflexions et connexions) et leur rôle sera celui de créer un parallélisme entre la ville et le reste de l’Europe, entre le passé et le présent. En plus, de différentes expositions et spectacles seront à l’affiche jusqu’à la fin de l’année.

Mais ce n’est pas tout, les amis de La maison d’Anna, car comme vous aimez beaucoup la bonne nourriture italienne, vous aurez aussi plein de bon mets millénaires à découvrir ; à commencer par le pain IGP (Indication géographique protégée), qui est considéré le meilleur d’Italie, dont la recette, la forme typique et le goût unique remontent à une tradition très ancienne. Sans compter la saucisse pezzente, la cialledda, le cicerchie, les peperoni cruschi… Les produits du terroir, les recettes et les bonnes adresses de cette ville sont si nombreux qu’il faudra un nouvel article pour tout vous raconter et il faudra remettre tout ça à la prochaine semaine. Arrivez-vous à résister encore 7 jours ?

Envie de pâtes ? Voici les trois recettes estivales d’Anna

On se l’est dit déjà plusieurs fois : les pâtes c’est un grand classique de la cuisine italienne, et tout le monde, absolument tout le monde, les aime.

Tout le long de l’année, d’ailleurs, elles assurent avec simplicité et convivialité le régal de tous et laissent place à une multitude d’idées variées et équilibrées qui connaissent toujours un grand succès. Et justement, si les idées vous manquent, voici qu’Anna vous a sélectionné 3 recettes estivales à base de pâtes, qui épateront tous vos invités en cet été si chaleureuse.

Pâtes au pesto

Les pâtes au pesto c’est la recette ultime de la pasta italienne. Le nom pesto vient de l’italien « pestare » qui veut dire écraser, et représente une sauce à base de fruits secs ou légumes écrasé qu’on utilise souvent pour assaisonner les pates. Il y en a de plusieurs types, du pesto rouge à la tomate séchées à celui aux pistaches mais le vrai roi des pesto, le plus connu, reste le pesto alla genovese. La délicatesse du basilic, le gras des pignons de pin, le caractère corsé du fromage pecorino… Il ne vous faut que ces trois ingrédients, de la bonne huile d’olive, du sel et de l’ail pour sublimer vos pâtes al dente. Essayez de le préparer vous même à la maison et conservez-le au réfrigérateur. Vos repas ne seront plus les mêmes.

Pasta al Parma

La pasta al Parma est un grand classique de La Maison d’Anna, qui aime proposer souvent cette recette de sa tante des Pouilles. Connu aussi sous le nom de Pasta fredda, ce plat est le préféré des italiens quand il s’agit d’aller piqueniquer ou profiter des longues journées à la plage. La recette est très simple. Dans un saladier, coupez des tomates cerises fraîches, de la mozzarella et rajoutez du basilic, de l’huile d olive et de l’ail en option. Faites reposer la préparation pendant une heure puis, au moment de la servir, ajoutez quelques tranches de jambon de Parme et un peu de roquettesur chaque assiette.

Pâtes au thon avec citron et olives

Voici une autre recette de pâtes bien rafraîchissante qu’on peut servir chaude (comme à La maison d’Anna) ou bien froide, pour les jours de forte chaleur comme ceux qui viennent d’arriver. Ce plat est très simple et se prépare en quelques minutes. Dans une poêle, faites revenir de l’oignon avec du piment et du thon à l’huile d’olive. Quand les pâtes seront cuites, faites-les sauter avec la sauce et rajoutez des olives taggiasche, du basilic, des zestes de citron et un peu d’huile aux agrumes. La régalade est assurée. Une assiette riche en couleurs et saveurs, à essayer sans hésitation !

Mais dites-nous… Connaissez-vous d’autres recettes intéressantes ? Quelles sont vos recettes de pâtes estivales préférées ? On attend vos réponses.

Syracuse et ses alentours : les bonnes adresses d’Anna

On vous l’avait promis la semaine dernière… ce mois, le rendez-vous avec les bonnes adresses d’Anna – Sicily edition – double !

D’ailleurs, la Sicile (orientale et occidentale) est magnifique et ne pouvoir choisir que quelques villes et quelques restaurants a été très, très difficile pour Anna. Mais vos vacances approchent et on ne pouvait pas vous laisser sans vos bonnes adresses à Syracuse et alentours.

Décrite par Cicéron comme « la plus belle cité du monde », Syracuse fut la plus riche de Sicile pendant des siècles. Un voyage dans ce coin de la Sicile réveille des sentiments profonds, comme franchir les limites de temps et revenir des millénaires en arrière. Prenez un cadre magnifique en bord de mer et ajoutez-y un patrimoine historique remarquable et une culture gastronomique incroyable… vous aurez tous les ingrédients réunis pour passer quelques jours de vacances parfaits.

Pronti ? Si parte !

Caseificio Borderi – Siracusa

En balade sur le marché de Syracuse, impossible de ne pas tomber sur cette boutique à charcuterie et fromage très typique. Mozzarella , tomate , basilic , jambon cru … tout y est !! Le patron (un papi très sympa) fait le show en préparant des sandwichs et des assiettes d’antipasti gargantuesques et alléchantes : mozzarella, tomate, basilic, légumes confits, jambon cru … tout y est. Préparez vous à attendre mais sachez que ça en vaudra surement la peine.

Pasticceria Brancato – Siracusa

A quelques minutes du centre ville et de l’île de Ortigia, qui constitue le cœur de la ville historique de Syracuse, cette merveilleuse pâtisserie est l’une des étapes incontournables à ne pas rater lors d’une escapade à Syracuse. On vous prévient, la gentillesse n’est pas vraiment le point fort de cet endroit mais tout est tellement délicieux qu’on peut tranquillement faire avec. En plus, c’est le seul endroit au monde où l’on peut gouter la célèbre Don Camillo de Syracuse, le gâteau crée par M. Brancato lui-même à base de mousse au chocolat blanc et pistache de Bronte sur un biscuit au chocolat au lait avec un nappage au chocolat noir : une tuerie!

Ortigia Fish bar – Siracusa

Très bon restaurant en front de mer sur la magnifique île d’Ortigia, loin des ruelles touristiques. Le service est rapide et sympa et les prix sont très doux. La cuisine est celle des mamans siciliennes: misto fritto de poisson, salade de poulpe, steak d’espadon, salade d’oranges, caponata, poisson papillote, dessert à la pistache, limoncello. Un très bon plan poisson & fruits de mer pour manger sur le pouce, proche de la mer.

Cicirata beach – Avola

Si vous avez envie de vous poser sur une petite plage en toute simplicité avec quelques matelas c est ici. Alessandro parle très bien Français et saura vous accueillir comme il se doit . Vous pourrez vous garer sur ce même parking grignoter une douceur que sa maman la Signora Lucia prépare dans leur kiosque et courir jusqu’à la plage de sable fin et plonger dans une eau cristalline. En plus, Avola est la ville où on produit la meilleure amande d’Italie. Pourquoi ne pas en profiter ?

Le gioie, posto siciliano – Scicli

À 1 heure de trajet de Syracuse, dans le merveilleux centre ville baroque de Scicli (où l’on tourne aussi la célèbre série du Commisaire Montalbano), ce petit restaurant familial est l’endroit parfait pour découvrir la cuisine simple et savoureuse de ce coin si unique de la plus grande île de la Méditerranée. Chez Le Gioie on est attiré par les parfums des herbes aromatiques exposées à l’entrée et on est tout de suite bien accueilli et servi par le patron-chef même. Selon les produits de saison disponibles, il saura vous proposer les spécialités du jour et le vin parfait, tout en vous racontant plein d’histoires intéressantes et en restant très attentif à tous vos besoins. Le prix est très abordable et les places sont limitées : pensez à réserver.

Il duomo – Ragusa

À quelques mètres du Duomo di San Giorgio de Ragusa Ibla, ville patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco, de jolies petites salles au style épuré servent de cadre à une véritable déclaration d’amour à la Sicile. C’est l’amour de Ciccio Sultano, l’un des chefs les plus aimés par les siciliens, avec ses plats à la tradition revisité offrant un formidable aperçu des richesses gastronomiques de l’île. N’hésitez pas à demander le grand menu dégustation: vous régalerez vos papilles avec un accord vins-poissons tout simplement incroyable !

Caffé Sicilia – Noto

Le Caffe Sicilia est un endroit mythique, devenu incontournable suite à son passage dans l’excellente série Chef’s table sur Netflix. Pour être honnête, l’endroit ne paye pas de mine mais alors…que de saveurs extraordinaires ! Tout est réalisé avec soin et tout ce que vous pourrez déguster est fait avec des produits de très haute qualité. Corrado Assenza, d’ailleurs, est considéré comme l’un des meilleurs pâtissiers italiens et ses desserts sont tout simplement inoubliable. Du lait d’amande à coupe le souffle, des granite délicieuses, des cassate tout simplement parfaites et des cannoli (à la ricotta, à la crème ou au chocolat) à se damner… Vous n’aurez que l’embarras du choix. Et puis, la ville de Noto est un petit paradis historique. Il ne faut absolument pas le rater.

Il tuo gelato – Marzamemi

Marzamemi est un des bourgs maritimes les plus fascinants et authentiques de toute la Sicile. Connu aussi sous le nom du « Bourg Enchanteur », il se développe autour de sa fameuse madrague de Marzamemi, connue depuis la domination arabe comme une des plus grandes et des plus productives de la Sicile pour l’abondante pêche de thon. Si vous décidez de visiter ce pittoresque village à quelques kilomètres de Syracuse, il vous faut à tout prix vous arrêter dans cette incroyable gelateria sicilienne. Anna a adoré le gelato 100% pistache et le granité au ricotta et vous conseille de les déguster à la sicilienne avec un brioche « col tuppo ».  Un délice !

Et voilà… ce petit voyage à la découverte des beautés et des bontés de la Sicile Orientale vient de se terminer mais si vous avez d’autres bonnes adresses ou si vous désirez qu’on écrive à propos d’autres destinations,n’hésitez pas à nous écrire. On sera très heureux de lire vos commentaires.

A presto e… alla prossima destinazione !

Catane et ses alentours : les bonnes adresses d’Anna

Bon lundi les amis!

Il y a tout juste un mois nous avons lancé la rubrique mensuelle « Les bonnes adresses d’Anna » et vous l’avez trouvée très utile. On continue donc à vous faire part avec grand plaisir des conseils d’Anna pour bien manger lors de vos voyages en Italie et comme c’est les vacances d’été, on a pensé à partager avec vous toutes ses bonnes adresses dans l’une des destinations estivales les plus prisées d’Italie : la Sicile.

Bien évidemment, comme il s’agit de la plus grande île de la méditerranée, on a pensé à commencer par une seule ville et ses alentours, Catane,  mais – sachant que beaucoup d’entre vous iront en Sicile pour ces prochaines vacances – on vous proposera exceptionnellement une deuxième liste la semaine prochaine concernant la partie de Syracuse et alentours.

Catane est la deuxième ville de la Sicile après Palerme, située sur la côte Est de la Sicile.  Ancienne ville portuaire grecque,  elle a été bâtie au pied de l’Etna, un volcan actif doté de sentiers pédestres permettant d’atteindre son sommet, et offre un patrimoine artistique et culturel incroyable. Laissez-vous surprendre par ses amples rues piétonnes, son folklore, la générosité et la sympathie de ses habitants, ses grandes places bordées de bâtiments en pierre de lave et ses plages qui vont des petites baies de sable noire aux hautes falaises à pic sur la mer, en passant par les îlots rocheux qui surplombent les eaux et les longues étendues littorales dorées. Mais surtout, n’oubliez pas de manger ! Car on ne peut pas dire avoir été vraiment à Catane si on n’a pas gouté à sa cuisine si inhabituelle, riche et savoureuse jusqu’à éclater !

Que ce soit en mode street food ou installé à table, voici pour vous la Top 8 des bonnes adresses d’Anna à Catane et alentours. C’est parti !

  1. La Pescheria. En semaine, dans l’angle sud-ouest de la place Duomo, le bruyant marché aux poissons de la Pescheria est un spectacle tumultueux bordé de restaurants de poissons et fruits de mer. Magnifique pour ses couleurs et son bruit, ici on se plonge dans l’atmosphère de la vraie Catane et on peut manger l’un des meilleurs poissons frais de toute sa vie. À goûter et regoûter sans modération !

2. Pasticceria Spinella. Bien plus qu’une simple boulangerie. En plein milieu de la belle Via Etnea, juste en face du parc Vincenzo Bellini, cette merveilleuse institution culinaire  est certainement l’une des chose à ne pas louper à Catane. Essayez tout ce que vous arrivez à manger ! Arancini à la viande hachée, arancini à la pistache, cannoli à la ricotta, iris aux chocolat, cannoli à la pistache, chaussons de pâte feuilleté aux oignons avec mozzarella et jambon, cassate, biscuits aux amandes, frutta martorana, granite à la pistache et à l’amande… Vous aurez tout simplement l’embarras du choix.

3. Fishiaria. A deux pas de la cathédrale de Sant’Agata, Ici vous pourrez manger du délicieux poisson cru sous toutes ses formes (tartare, carpaccio, ceviche) et des sandwich au poisson cru très originaux le service, la nourriture le vin et bien sure le sorbet citron sont excellents ! Réservation fortement conseillée !

4. Re Carlo V.  Ce restaurant situé rue Plebiscito, un quartier populaire du centre historique connu pour sa cuisine de rue, est spécialisé en viande de cheval : un vrai must de la cuisine catanaise. Ici les antipastis sont au buffet (au prix fixe de 5€) et la viande est exposée dans des comptoirs réfrigérés : le client choisit la pièce qu’il veut et le chef la fait cuire sur la braise avec du pinzimonio (une sauce à base de vinaigre, citron, huile d’olive, ail, origan et romarin). Un vrai délice !

5. Scirocco Fish Lab. Envie d’un take-away de qualité ? Situé à coté de la Pescheria, c’est l’endroit parfait pour profiter du ballet des marchands de poisson en attendant son cornet de poisson frit, le célèbre fritto misto. L’accueil est sympathique. L’atmosphère est celle d’un bon bar à tapas où l’on mange debout et on est appelé par son prénom quand c’est prêt. Les prix sont très bas et les arancinis aux poulpe sont tout simplement une tuerie !

6. Arancineria Espresso Serafino. Si vous n’en avez pas encore assez des arancinis et toutes leurs déclinaisons, ne ratez pas cet endroit. Il y a un grand choix de garnitures, mais pistache et carbonara sont ceux que Anna vous conseille le plus…. prix très très bas et friture minute. L’excellence pour 1,80€ !

7. Etnella eno-agriturismo Notti Stellate. Entre Taormina et le volcan Etna, cette magnifique maison d’hôtes est l’endroit idéal pour dormir à quelques pas du volcan avec vu sur la mer et la tête dans les étoiles . Davide est un ami d’Anna il parle Français et vous fera déguster son très bon vin sicilien issue de ses propres vignes fait dans la tradition d’antan ainsi que sa délicieuse huile d’olive récoltée à la main.

8. Coria. Une table exeptionnelle au coeur de la vieille ville de Caltagirone, un petit coin de paradis baroque à 50 minute de Catane. Un grand niveau de cuisine offert par les chefs Domenico Colonnetta e Francesco Patti. Beaucoup d’élaboration et de travail, un beau décor, un accueil aux petits soins et des produits de qualité pour un résultat digne d’une étoile Michelin. Des petits pains à l’huile d’olive maison, du vin de terroir, des entrées et des plats traditionnels revisités avec beaucoup d’idées intéressantes et un dessert à la ricotta et aux figues à littéralement tomber par terre ! Le tout pour un prix très très bas comparés aux restaurants étoilés français. A ne rater sous aucun prétexte !

Alors, ça vous a plu cette petite liste ? Est-ce que ça vous dirait de lire celle dédié à Syracuse et alentours la semaine prochaine ? Dites-nous en commentaires et n’hésitez pas à partager avec nous vos photos dès que vous serez sur place.

Buon appetito!

 

C’est les vacances d’été ! Cinq destinations de voyage en Italie et cinq plats à goûter

L’un des aspects les plus intéressants du fait de voyager est de s’immerger dans une culture différente de la nôtre, de connaître ses coutumes, ses traditions et, bien sûr, sa gastronomie : peu d’expériences sont en mesure de nous faire vraiment connaître une destination aussi bien que la cuisine du lieu et, comme l’été approche nous savons que beaucoup d’entre vous iront en vacances en Italie. Anna va vous parler de cinq destinations incontournables pour cet été avec cinq plats à déguster absolument.

Êtes-vous prêt à partir avec nous ?

Allons-y !

POLIGNANO A MARE – RICCI DI MARE CRUDI (OURSINS CRUS)

A deux pas de la ville de Bari, perché sur une falaise calcaire 20 m au-dessus des eaux cristallines de l’Adriatique, le petit village blanc de Polignano a Mare est l’une des communes balnéaires les plus intéressantes de la Valle d’Itria. Pendant vos promenades au bord de la mer, jetez un coup d’œil aux petits kiosques des pêcheurs qui peuplent les trottoirs. Si vous avez de la chance, ils auront attrapé des oursins et vous les feront déguster crus, saupoudrés d’un peu de citron et accompagnés d’un morceau de pain ou focaccia et d’une bière Moretti. L’apéritif parfait pour préparer votre estomac au déjeuner !

VASTO – ARROSTICINI DI PECORA

Vasto est une belle ville sur une colline surplombant la mer Adriatique, dans le sud des Abruzzes. Il a un beau centre médiéval et une merveilleuse plage dorée caractérisée par ses petites constructions de pêche sur pilotis appelés Trabocchi. Ici, même s’il s’agit d’une ville de mer, vous devez absolument gouter les Arrosticini di pecora. Ce sont des brochettes de petits morceaux de viande de mouton cuites au feu de bois qui peuvent être consommés en marchant ou assis dans les petites osteria du coin en sirotant du bon vin local fait maison.

STINTINO – FREGOLA AI FRUTTI DI MARE E ZAFFERANO

Stintino est l’une des localités touristiques plus célèbre d’Italie, située dans la partie à l’extrémité nord-occidentale de la Sardaigne, dans la province de Sassari, face à l’ile de l’Asinara. Ancien village de pêcheurs, son littoral est constitué d’un collier de plages blanches et d’une oasis naturelle.

Sa tradition culinaire est quasi exclusivement basée sur la pêche (huitres, poutargue, crustacés, loups…) mais si vous voulez vraiment gouter quelque chose d’exceptionnel essayez la Fregola aux coquillages et au safran. La fregola est une pâte typiquement sarde composée de semoule et roulée en petites boules et pour cette recette elle est servie servies avec un bouillon au safran, des palourdes, des crevettes, des moules et du pain grillé. Un vrai régal!

RIMINI – PIADINA ROMAGNOLA

Rimini est la ville-symbole de la Riviera romagnole e du tourisme balnéaire italien. On y compte près de 1 300 hôtels, des centaines de bars et restaurants sur plage et nombreux parc d’attraction… Sans oublier les trésors artistiques et les monuments conservés dans le cadre accueillant du centre historique et, bien sur, la délicieuse Piadiana Romagnola. C’est une galette faite essentiellement de farine de blé, eau, saindoux et sel qui se farcit avec autant de choses qu’on le souhaite et se déguste pliée en deux. Plutôt salée à l’origine, elle est disponible aussi en nombreuses versions sucrées et est actuellement très apprécié des locaux comme des touristes. Partout dans la ville, des petits stands, le long des routes, vendent la piadina seule ou farcies… Faites votre choix !

POSITANO – LIMONCELLO

Carte postale d’Italie, le magnifique village de Positano est un village à flanc de falaise qui se trouve sur la côte amalfitaine, à une heure de route de Naples. C’est une destination iconique, réputée pour ses plages de galets et ses rues étroites et escarpées, bordées de boutiques et de cafés. Ici, pour terminer n’importe quel repas avec vue époustouflante sur la Baie de Naples, n’oubliez pas de demander un délicieux limoncello: le produit phare de la côte sorrento-amalfitaine. Il est préparé avec les zestes des« ovales » de Sorrente, des citrons riches en huiles essentielles et au goût très prononcé. Un gout que vous n’oublierez jamais !

ET LA SICILE ?

Oui, oui… On sait ce que vous êtes en train de penser. Comment avons nous osé ne pas parler de la Sicile, l’une des régions les plus visitées et aimées pendant les vacances d’été ? Eh bien, vous serez heureux d’entendre que la semaine prochaine on consacrera un article aux bonnes adresses en Sicile orientale de Taormine à Syracuse en pensant par Catane . Hâte de tout découvrir ? On vous donne rendez-vous à lundi prochain !