À la découverte de Matera, la capitale européenne de la culture 2019

Vous êtes encore indécis sur où aller en vacances en ce mois d’août ? Si vous aimez l’Italie et désirez découvrir un petit coin superbe à l’écart du tourisme de masse, allez à Matera, la capitale européenne de la culture 2019.

Troisième ville la plus ancienne au monde (après Jéricho et Alep), chef-lieu de la région Basilicate, Matera a été classée au patrimoine mondial de l’Unesco en 1993 et a inspiré de nombreux cinéastes par son atmosphère magique et la beauté de son architecture creusée dans la roche.

Cependant, elle a été méprisée par le pays et les Italiens jusqu’en 1950, quand le président du conseil des ministres Alcide de Gasperi, en la qualifiant la « honte de l’Italie », émana toute une série de lois pour faire face aux mauvaises conditions d’hygiène et la pauvreté de ses habitants pour faire de cette ville le symbole de la renaissance italienne d’après-guerre. Aujourd’hui, on y découvre une richesse culturelle sans égal, entre palais baroques, art contemporain et églises rupestres et la visiter signifie retracer le chemin que l’homme a parcouru de l’aube de son histoire jusqu’à nos jours : impossible ne pas tomber amoureux !

Perchée sur les flancs d’une gorge de calcaire, Matera se visite avant tout pour ses Sassi (littéralement : les rochers), un adorable labyrinthe de tuf où des habitations ont été creusées dans la roche depuis la Préhistoire e se sont, au fil des siècles, transformées en véritable ville.

Les Sassi de Matera, s’étalant des fois jusqu’à 10 niveaux et constituant un modèle d’exploitation des ressources naturelles unique au monde, constituent à eux seuls une raison de séjourner dans cette merveilleuse ville. Certains d’entre eux ont même été transformés en hôtels et plusieurs abritent aussi des musées et des ateliers d’artiste où l’on travaille encore à l’ancienne. Cela dit, parmi les sites à ne pas rater à Matera, il y a aussi la cathédrale de la ville, l’église rupestre de Santa Maria de Idris, la piazza San Pietro Caveoso, qui offre une vue imprenable sur la ville à la nuit tombée, le Musma, le seul musée de sculptures au monde niché dans une grotte, la Passeggiata, et pour finir, le belvédère Murgia Timone.

Cette année, à l’occasion de son élection en tant que capitale européenne de la culture, il est aussi possible d’assister à de nombreuses animations qui ont été organisées par la mairie jusqu’en 2020. Les initiatives se concentreront surtout sur cinq thèmes (Futur éloigné, Continuité et rupture, Utopies et Dystopies, Racines et parcours, Réflexions et connexions) et leur rôle sera celui de créer un parallélisme entre la ville et le reste de l’Europe, entre le passé et le présent. En plus, de différentes expositions et spectacles seront à l’affiche jusqu’à la fin de l’année.

Mais ce n’est pas tout, les amis de La maison d’Anna, car comme vous aimez beaucoup la bonne nourriture italienne, vous aurez aussi plein de bon mets millénaires à découvrir ; à commencer par le pain IGP (Indication géographique protégée), qui est considéré le meilleur d’Italie, dont la recette, la forme typique et le goût unique remontent à une tradition très ancienne. Sans compter la saucisse pezzente, la cialledda, le cicerchie, les peperoni cruschi… Les produits du terroir, les recettes et les bonnes adresses de cette ville sont si nombreux qu’il faudra un nouvel article pour tout vous raconter et il faudra remettre tout ça à la prochaine semaine. Arrivez-vous à résister encore 7 jours ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s